Une nouvelle étude de tado° a révélé que les Français ont utilisé 13 % de chauffage en plus le mois dernier par rapport à mars 2019. Avec une différence de température extérieure moyenne de seulement 1.5°C, la météo a joué un rôle insignifiant. La différence est en grande partie due à la forte augmentation du nombre de logements occupés pendant les diverses périodes de confinement.

Les mesures de confinement en France ont débuté le 17 mars, le 9 mars en Italie et le 14 mars en Espagne. Evidemment cela a eu un impact sur la consommation d’énergie liée au chauffage comme on peut le constater dans le graphique ci-dessous.