Paris, le 25 février 2020 – C’est ce que révèle une étude menée par tado°. En effet, une habitation hexagonale baisse plus vite en température, jusqu’à 2,5 fois en comparaison avec les pays nordiques.

L’étude menée par tado° entre décembre 2019 et janvier 2020 auprès de 80 000 foyers a montré qu’un logement français chauffé à 20 degrés, alors que la température extérieure est de 0 degré, perd en moyenne 2,4 degrés en cinq heures (1). Cette perte de chaleur est plus marquée dans le nord du pays avec 2,5 degrés alors que les habitations de la moitié sud du perdent 2,3 degrés en moyenne. L’isolation est donc paradoxalement meilleure dans les zones plus chaudes !